L'industrie des véhicules électriques : comment la Chine domine le marché mondial

L’industrie des véhicules électriques : comment la Chine domine le marché mondial

Le leadership chinois dans le secteur des véhicules électriques

La Chine s’impose comme une superpuissance incontestée dans le secteur des véhicules électriques (VE), dominant à la fois en termes de volume de ventes et de popularité des marques. Des constructeurs comme BYD, Nio ou encore Leap Motor sont de plus en plus reconnus à une échelle mondiale, captivant particulièrement les jeunes conducteurs internationaux. Cette tendance est corroborée par les résultats d’une enquête menée par AlixPartners, qui révèle un net penchant des consommateurs chinois pour ces modes de transport écologiques.

Impact du salon Auto China et l’étude d’AlixPartners

L’événement Auto China, qui s’est tenu à Pékin, ainsi que la publication de l’étude d’AlixPartners sur les intentions d’achat de VE, ont mis en lumière l’avancée significative de la Chine dans ce marché. L’enquête, conduite auprès de 9 000 individus dans huit pays différents, incluant la France, la Chine et les États-Unis, a révélé une prédominance chinoise écrasante en termes d’intérêt et d’adoption des véhicules électriques.

Comparaison des taux d’adoption des VE entre la Chine et l’Occident

Alors que l’Europe envisage de restreindre la vente de véhicules diesel d’ici 2035 pour inciter le passage aux VE, les consommateurs européens et américains semblent réticents. En Europe, seul 43% des conducteurs envisagent l’achat d’un VE en 2024, une statistique qui stagne depuis 2021. Aux États-Unis, ce chiffre est encore plus bas, à 35%. Par contraste, en Chine, près de 97% des conducteurs envisagent de passer à l’électrique, contre 73% en 2019.

  La Chine encourage l'adoption des véhicules électriques avec un bonus écologique

Les facteurs de l’attrait croissant pour les VE chinois en Europe

Outre la disponibilité de véhicules attractifs, le prix compétitif des VE chinois joue un rôle crucial dans leur attrait international. En France, 57% des intéressés par un VE connaissent au moins une marque chinoise. Parmi eux, 25% citent BYD, 15% Nio, et 13% Leap Motor. De surcroît, 70% des sondés en France et jusqu’à 74% des Européens âgés de 18 à 35 ans envisagent d’acquérir un modèle chinois.

Les défis restants pour la fidélisation aux VE

Malgré cet intérêt, des obstacles subsistent, comme l’inquiétude sur la durée de vie des batteries, le manque de points de recharge et le temps nécessaire pour recharger un VE. Ces contraintes incitent encore de nombreux potentiels acheteurs à préférer les hybrides rechargeables (PHEV). En effet, en Europe, 79% des futurs acheteurs de BEV considèrent également l’achat d’un PHEV, proportion qui monte à 83% aux États-Unis.

En conclusion, tandis que les PHEV apparaissent comme une solution transitoire face au manque d’infrastructures, la Chine continue d’étoffer sa position de leader sur le marché des VE, motivée par un engagement passionné de ses consommateurs et une capacité à innover et à s’adapter rapidement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *